Histoire Mouvement

De 1972 à 1995 une émission télévisée appelée « Génies en herbe » permettait à des équipes choisies au hasard de se présenter à Radio-Canada. En principe, seuls les élèves de 5e secondaire (parfois de 4e secondaire) étaient admis à participer à cette émission. Quand une école était choisie, elle devait se préparer à affronter les questionnaires qui dépassaient un peu les connaissances d'élèves du secondaire. Les élèves se lançaient, sous la guide d'un professeur, dans une étude effrénée de la musique, de la littérature et des arts. Une fois l'émission enregistrée, les participants perdaient aussi vite qu'il les avaient acquises les connaissances variées qui leur avaient permis de performer.

L'idée est donc venue à des professeurs de faire assimiler sur une plus longue période les connaissances nécessaires à l'émission. C'est ainsi qu'est née l'activité « génies en herbe » pour les élèves de 2e à 5e secondaires. Dès l'année suivante, en 1982, un groupe d'écoles adhéraient à cette vision d'une activité culturelle et formaient le Mouvement provincial Génies en herbe/Pantologie.

Depuis 1982, le Mouvement Génies en herbe a porté son action sur l’organisation de rencontres au niveau secondaire. Depuis septembre 2000, des équipes ont vu le jour aux niveaux collégial et universitaire. En 2003, sont nées deux ligues civiles. Dans les écoles primaires existent également des équipes, particulièrement en 5e et 6e années, qui ont formé une nouvelle ligue du Mouvement en 2003-2004.

Cette activité, qui risquait de s’estomper avec la disparition de l’émission de Radio-Canada, connaît plutôt un regain de vigueur. Les herbogénistes appartiennent désormais à une grande famille de joueurs et de joueuses qui ont choisi ce loisir, ses « grands moments », qui s’y adonnent à tout âge et qui se rencontre à travers de nombreuses compétitions.

Le logo officiel - Symbolique

Le logo représente, dans des lignes stylisées, un oeil, l'oeil de la connaissance ouvert sur le monde. Les mots "Génies en herbe" et "Pantologie" pendent comme des cils aux paupières. L'iris est suggéré par un globe terrestre, car la curiosité des herbogénistes n'a pas de frontière.

Le logo a été réalisé par Isabelle Fournier, une infographiste de Loretteville.