Règlements Civile A

Règlements de la Ligue civile A

Pour faciliter la lecture, le genre masculin est utilisé sans discrimination dans ce texte.

1. Chaque équipe devra être composée d'au moins 4 joueurs ayant terminé leurs études secondaires.

2. Chaque équipe s'engage à rédiger durant la saison trois questionnaires selon les normes édictées par les organisateurs. Les équipes devront remettre leurs questionnaires par courriel et sous forme de fichier joint au message à notre régisseur à l’adresse suivante : regie.licam@gmail.com

3. Au moment de l'inscription, chaque équipe devra se nommer un capitaine qui agira en tant que personne-ressource, tant avant que pendant la saison. Le capitaine pourra être appelé à trancher certaines contestations dans des matches n'impliquant pas son équipe. Il veillera aussi à ce que son équipe remplisse ses obligations. Il est de la responsabilité du capitaine de s'assurer que les questionnaires soient envoyés à temps.

4. Pour jouer, une équipe doit aligner au moins 1 joueur associé à son équipe. Lorsqu'une équipe aligne moins de 4 joueurs, les questions adressées à un joueur absent en particulier sont considérées comme n'obtenant pas réponse, c'est-à-dire qu'elles sont posées, mais qu'elles entraînent automatiquement une réplique ou un rachat, le cas échéant.

5. En saison régulière, une équipe peut aligner en plus de ses joueurs inscrits n'importe quelle personne n'ayant pas encore d'affiliation à une équipe pour la saison en cours. Une fois qu'un joueur participe à 1 match pour une équipe, il devient membre inscrit pour cette équipe et ne peut donc pas s'aligner pour une autre équipe que celle-ci pour le restant de la saison. L'ajout d'un tel joueur peut se faire sans en prévenir les organisateurs, pour autant qu'il respecte cette règle. Un tel ajout n'a pas d'influence rétroactive sur le coût d'inscription.

6. Lors de la compétition d'éliminatoires, une équipe ne peut aligner que ses joueurs ayant joué un minimum de 6 matchs pendant la saison.

7. Il faut attendre d'être nommé avant de répondre et ce, pour toutes les questions. Cependant, aucune pénalité n'est décernée à un joueur n'ayant pas attendu d'être nommé.

8. La pénalité de 10 points est en vigueur dans toutes les catégories si une mauvaise réponse est donnée alors que le libellé de la question n'est pas terminé. Les mots entre parenthèses à la fin du libellé de la question sont optionnels et ne seront pas considérés comme faisant partie de la question. Le joueur qui actionne son témoin alors qu'il ne reste que ces mots entre parenthèses n'est donc pas pénalisé par un -10 points. Nous encourageons cependant les rédacteurs à éviter l'utilisation de parenthèses.

9. Dans les questions avec droit de consultation, le joueur qui appuie est celui qui doit répondre, sinon la réponse est refusée. De plus, aucune communication entre coéquipiers ne sera tolérée après que le joueur ait été nommé par le lecteur.

10. Les joueurs ont droit au crayon dans toutes les catégories à moins que le contraire ne soit mentionné dans la question (ex. : calculez mentalement…).

11. Si un joueur fournit deux réponses, seule la première sera considérée. Si une bonne réponse est incluse dans des données fausses (par exemple un bon nom de famille, mais un mauvais prénom), elle ne sera pas acceptée.

12. La communication non-verbale est autorisée pour manifester à son équipe son intention de répondre. La communication non-verbale dans le but d'aider un coéquipier à accéder à la bonne réponse n'est par contre pas permise.

13. Le prénom d’une personne, dans une réponse, est obligatoire seulement lorsque le questionnaire le demande. Autrement, il ne faut jamais demander de préciser un prénom. De la même manière, si le nom d’un souverain est donné sans être suivi d’un chiffre, assumer qu’il s’agit du premier et donner la bonne ou la mauvaise réponse en conséquence sans demander de préciser. Lorsqu’un lecteur demande de préciser un prénom, il signifie au plateau que le nom de famille était bon et il transforme la question en vrai ou faux (Serena ou Venus?), ce qui donne automatiquement la bonne réponse en réplique en cas de mauvaise précision, même si l’adversaire ne connaissait pas la réponse. Il vaut mieux donner des points à un joueur dont on présume sans certitude absolue qu’il connaissait la réponse que de donner les points en réplique à quelqu’un qui n’a donné la bonne réponse que grâce à une indication du lecteur.

14. Une équipe qui n'est pas arrivée sur le plateau de compétition 5 minutes après l'arrivée du questionnaire perd le match par défaut.

15. En éliminatoires, en cas de match nul, 5 questions collectives sont posées aux deux équipes. L'équipe gagnante est celle qui obtient le plus de points à la fin des 5 questions. En cas d'égalité suite à ces 5 questions, on recommence avec 5 collectives jusqu'à ce qu'on trouve un vainqueur. Advenant le cas où un retard serait à rattraper et où la rédaction de 5 nouvelles questions serait trop chronophage, le C.O. se réserve le droit de demander d'utiliser les 3 questions supplémentaires à la place d'une série de 5 questions.

16. La formule de classement de la saison régulière et la formule des éliminatoires seront décidées par le C.O. et annoncées ultérieurement.

17. Une contestation n’est acceptable que si elle a un impact sur l’issue du match. Il n’y a aucune pénalité pour une contestation refusée par la régie. Toutes contestations devront être soumises en même temps et cinq (5) minutes après la fin du match. La décision de la Régie est finale et sans appel. Les questions de fond et de forme peuvent toutes les deux être contestées, dans la mesure ou le régisseur a accès aux informations nécessaires pour prendre une décision.

18. En cas d'égalité au classement, les critères utilisés pour classer les équipes seront, dans l'ordre : a) La moyenne de points de classement par match ; b) La moyenne de points pour par match ; c) Le résultat des matches entre les équipes concernées.

19. Lors de la Résurrection, un joueur qui obtient une bonne réponse peut éliminer un joueur de son choix pour le reste de la catégorie. Il peut également ressusciter un joueur qui aura été éliminé précédemment lors de cette catégorie.

20. Lors du petit indice, une réponse « trop » précise référant directement à un des indices sera considérée comme étant bonne. Si, par exemple, la réponse recherchée est Nord et qu’un indice réfère à l’Île du Nord de Nouvelle Zélande ainsi qu’à la fille de Kanye West, les réponses Île du Nord et North seront toutes les deux acceptées, même si elles ne fonctionnent pas exactement avec les autres indices.

21. Lorsque le titre d'une oeuvre est demandé, le joueur donnant une réponse n'incluant pas le déterminant initial ne sera pas pénalisé à moins que celui-ci permette de différencier entre deux oeuvres ou encore qu'il ait une forte incidence sur la signification du titre. De la même manière, un joueur rajoutant un déterminant au début d'une oeuvre dont le titre n'en contient pas ne sera pas pénalisé. (Par exemple, Lion King sera accepté même si le titre du film est en fait The Lion King et The Great Expectations sera accepté même si le titre du roman est en fait Great Expectations.)

22. Soyez cléments sur la prononciation des réponses données, surtout dans le cas de réponses dans une autre langue que le français. Un joueur répondant Christopher ReeveS au lieu de Christopher Reeve ne devrait pas se faire refuser sa réponse et un joueur répondant Serena William au lieu de Serena WilliamS devrait aussi se voir attribuer une bonne réponse. Dans les deux cas, les joueurs avaient clairement la bonne réponse malgré la prononciation qu'ils ont donnée.

23. Pour participer dans la division CÉGEP/Université, tous les joueurs de cette équipe doivent être inscrits au CÉGEP ou à l'Université, peu importe lequel. Puisque l'on ne veut pas pénaliser les personnes n'entreprenant pas d'études post-secondaires ou universitaires, un joueur n'étant pas inscrit au CÉGEP ou à l'Université peut tout de même s'inscrire à la division CÉGEP/Université pendant les cinq années suivant celle de sa graduation du secondaire ou celle lors de laquelle il aurait gradué s'il avait suivi un parcours régulier.

24. Le C.O. se réserve le droit de refuser des inscriptions à la division CÉGEP/Université ou de les réorienter vers la division régulière de la LICAM, notamment si elle considère qu'un joueur inscrit en tant que cégépien ou universitaire est de trop haut niveau.

25. Le C.O. se réserve le droit d'ajouter, de retirer ou de modifier des règlements au courant de la saison.